Quel vin choisir ?

Faire la java, recevoir des invités de marque à la maison, se faire plaisir dans un restau, les occasions auxquelles la dégustation du vin s'impose sont nombreuses. Cependant, on profite mieux de chaque gorgée quand on sait apprécier la qualité de la boisson. Pour reconnaître le bon vin, lisez nos conseils.

L’Observation

Vous avez certainement été au moins une fois dans votre vie témoin, à l'occasion d'un moment de convivialité, d'un fait qui vous a paru incongru : le soulèvement et l'observation minutieuse d'un verre de vin avant sa dégustation. Mais, vous n'avez jamais su quelle réaction adopter. Eh bien, que cela ne vous bouleverse plus. Car, il s'agit tout simplement de la marque des consommateurs avertis de vin. Le but de cet exercice est en effet, de vérifier la qualité de la boisson, plus précisément sa robe et sa couleur. En soulevant donc le verre, le consommateur se donne la possibilité d'avoir une vue plus claire sur son contenu. En principe, plus l'intensité et l'éclat de la robe sont élevés, plus la qualité du vin est bonne. En ce qui concerne la teinte, il permet de déterminer l'âge du produit. Toutefois, à ce stade, il n'existe aucune couleur standard. Ainsi, si en prenant la couleur rouge orangée, le vin rouge révèle sa vieillesse, il en va autrement du vin blanc qui, en vieillissant tire vers le jaune couleur or. Êtes-vous un amateur de vin blanc val de loire ?

La sensation

En réalité, l'appréciation par la vue n'est que le premier niveau de vérification de la qualité du vin. Les conclusions tirées à propos de sa robe et de sa couleur ne sont donc pas suffisantes pour porter un jugement complet sur la boisson. Il faut aller plus loin en usant de son odorat. Eh oui ! Vous l'avez compris. Vous devez sentir le vin et de plus, à plusieurs reprises si nécessaire. Le fondement de ce geste est de capter les différents arômes contenus dans le produit. Si votre premier essai n'est pas concluant attendez quelques minutes et réessayez tout en veillant à remuer le vin.