Impacts du cannabis sur l’organisme

Le cannabis est une drogue dont la consommation est appréciée par de nombreux fumeurs. Il leur procure sur le moment des effets agréables. Qu’en est-il des effets de cette drogue sur l’organisme du fumeur ?

Les impacts d’ordre physiques

Le cannabis contribue à intensifier certains maux et à les aggraver lorsqu’ils sont déjà présents chez les fumeurs. Lorsque le cannabis est consommé sous forme de joint, cela revient à le fumer. La fumée dégagée par le joint peut amplifier des problèmes respiratoires.
Si à l’origine le sujet ne souffrait de maladie respiratoire, le cannabis peut être à la base de leurs apparitions. Cette même fumée contient des éléments qui sont cancérigènes pour l’organisme. Cette drogue peut également provoquer chez le fumeur une augmentation de sa fréquence cardiaque. Une haute pression artérielle va caractériser le fumeur de cannabis si vous voulez en savoir plus ...

Les impacts d’ordres mentaux

Les effets du cannabis sur la santé mentale du fumeur peuvent être classés sur deux niveaux. Il y a en premier les signes psychotiques qui se manifestent par exemple par de la paranoïa. Le fumeur va être sujet à des hallucinations lorsqu’il consomme du cannabis. La drogue lui donnera une perception de la réalité qui est en réalité fausse.
Les signes dépressifs sont le second type d’effet du cannabis. Le fumeur sera lorsqu’il en consomme en proie à une tristesse conséquente. Il sera aussi facilement irritable et ressentira de la fatigue.

Les impacts d’ordre cognitifs

Le consommateur de cannabis s’expose également à des risques cognitifs. C’est une drogue qui altère sa capacité à prendre des décisions. Ce seul impact peut avoir des effets graves sur son quotidien surtout s’il vit seul. Le cannabis est à la base d’une altération de la mémoire chez le fumeur.
En cas d’urgence, si celui-ci ne parvient pas à se rappeler de gestes à appliquer et de la façon dont cela doit être fait cela pourrait s’avérer dangereux. La capacité à donner un jugement objectif et correct est un autre risque cognitif auquel est exposé le fumeur de cannabis. Il en est de même pour son attention qu’il perd.